Être une mère sur les réseaux sociaux.

Quand t’es sur les réseaux sociaux depuis longtemps et que bim, 10 ans après tu deviens mère, t’as pas intérêt à te planter.

Parce que la meuf d’avant, la nullipare, celle qui se moquait des femmes enceintes qui nous font chier à plus vouloir être en terrasse au milieu des fumeurs, celle qui râlait quand elle se tapait un enfant en bas âge dans le train, celle qui n’en pouvait plus des comptes instagram de mamoune avec au mieux, une photo sur deux de la progéniture, au pire TOUTES les photos consacrées à Bidulette qui mange, qui court, qui lit, qui fait caca, elle disparaît… Ou en tout cas, même si ça continue à la faire chier, bin elle ferme sa gueule parce qu’ELLE SAIT.

Mais dans tes followers tout le monde ne tombe pas enceinte en même temps, certaines ne tombent pas enceinte du tout d’ailleurs. Alors tu marches sur des œufs, avant, pendant, après. Tu les aimes bien ces gens, y’en a même que t’as rencontré, avec qui t’as bu des coups, et puis t’étais pas la dernière à te moquer après tout. Alors tu te modères, tu fais gaffe à pas trop en parler, à pas être trop chiante, à continuer à être drôle. Et puis vient un jour où t’en peux plus, la vérité c’est que ça a beau être naturel, « on » a beau le faire depuis la nuit des temps, c’est pas facile, tu dors plus la nuit, tu te sens moche, t’as la trouille. N’en parle surtout pas ! Tu nous fais chier ! Après tout, tu l’as voulu ton gosse, non ? Viens pas te plaindre ! Comment ça tu te trouves énorme ? Ça va oui, la grossophobie ?

Bientôt t’es en congé maternité et t’as beau avoir un tas de passions dans ta vie, tout ne tourne plus qu’autour de ton état, ton accouchement et l’enfant à venir. Voilà. T’es devenue la femme enceinte que tu détestais. Bientôt tu seras la mère que tu as tellement haï. On te le fait bien sentir (en subtweet pour la plupart, en pleine gueule pour les plus courageux) : on t’unfollow, on t’insulte, on te reproche d’être tombée si bas pour que tu te mettes à tweeter comment tu as teint des langes avec du curcuma (toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé serait purement fortuite).

Ça y est, l’enfant est là. Il est de bon ton de ne pas révéler son prénom, de préférer un surnom. Et si vous annoncez son prénom, attention, il aura intérêt à être badass ! Original mais pas inventé, pas vieux, pas trop long, pas compliqué, pas le même qu’une blogueuse connue parce qu’il risquerait vite de devenir ordinaire. Ce serait bien que tu continues à avoir ta vie d’adulte en dehors des couches : sortir, peindre, broder, lire… Mais pas partir en vacances sans eux quand même, espèce de parent indigne ! Sur instagram tu postes des photos de l’enfant parce qu’il est tellement mignon ! Tu postes son visage ? T’es vraiment un parent complètement inconscient et irrespectueux ! Tu postes des photos, mais jamais de face, ou floutées, ou pire, avec un watermark sur sa gueule ? Oh la la tu t’inquiètes pour rien, personne n’ira voler les photos de ton bébé ! Et en terme de fréquence ? Réseau socialement, tous les combien t’as le droit de poster une photo de l’enfant sans sembler complètement accroc ou au contraire t’en battre les reins ? Toutes les 3 ou 4 posts, non ? Attention, tu peux poster des photos, mais prises sur le vif, surtout pas posées, enfin sur le vif mais sans trop de bordel derrière non plus faut pas déconner. Et n’oublie pas le détail des fringues de ton gosse, même si t’es sensé t’en foutre, ce serait bien qu’il soit pas trop trop mal sapé non plus. Les fringues disney roses à paillettes, trop grandes, refilées par sa cousine, ça passe pas ! S’il peut avoir les mêmes stan smith que toi (sans le faire exprès bien entendu) là tu peux être sûre que t’as coché une belle case du bingo de la daronnie sur instagram.

Bref, les réseaux sociaux c’était déjà compliqué avant, mais là c’est devenu invivable… Maintenant je te propose de cocher les cases du Bingo Daronnie, et n’oublie pas d’ajouter tes propres cases de bingo en com’s !

 

IMG-3215

2 commentaires

  1. Je me retrouve vraiment dans tout ça… On a l’impression de marcher sur des oeufs constamment. On veut partager, mais ne pas trop en faire, mais en même temps, c’est devenu notre vie… et c’est ce qu’on partageait avant ! Notre vie a juste changé…

    J’ai perdu pas mal de followers depuis ma grossesse, mais j’en ai gagné plein d’autres, des super cools. 👍

    Je rajouterai : « Ne pas trop se plaindre de l’enfant, ça fait mauvais genre »

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s